29.4.13

[1er mai fête des travailleurs, pas du travail!]

Il est grand temps de rendre sa véritable signification au premier mai. 
Fêter les travailleurs et la réduction du temps de travail est une chose, fêter le concept abstrait du travail en est une autre, la preuve?  

1er mai 1886 : Deux cent milles travailleurs Étasuniens obtiennent la journée de huit heures. Les autres manifestent, les jours suivants la répression fait une dizaine de morts et cinq syndicalistes anarchistes innocents sont pendus.

1er Mai 1891 : Seconde "Journée Internationale de mobilisation pour les huit heures", instaurée par la deuxième Internationale Socialiste. La répression fait neuf morts en France.

1er Mai 1892 : La "Journée Internationale des Travailleurs", est maintenant célébrée dans l'ensemble du monde industrialisé.

1er Mai 1920 : Première "Fête des Travailleurs" en Russie, décrétée par les bolchéviques.

1er mai 1933 : Premier "Jour du Travail" en Allemagne nazie, instauré par Goebbels.

1er Mai 1941 : Première "Fête du Travail et de la Concorde Sociale" en France sous Pétain.

En clair, depuis près de septante ans, la gauche perpétue le détournement sémantique nazi de la fête des travailleurs!
Pour combien de temps encore?