22.5.12

[CQFDénoncer]

 dessin de TITOM  [C.C.

"Grâce à différents mécanismes de déductions et de ristournes fiscales (intérêts notionnels, non-taxation des plus-value sur actions, etc.), bon nombre de sociétés, en particulier les plus importantes (Electrabel, le holding d'Albert Frère, InBev,...) ne paient plus ou très peu d'impôts malgré des bénéfices toujours en augmentation.
En 2010, le manque à gagner s'élève à 19,5 milliards EUR ! 

Un montant bien supérieur aux économies prévues par le gouvernement dans le cadre de son budget d'austérité. Sur cinq ans, ces mêmes sociétés auront privé l'État belge de 84 milliards EUR d'impôts, soit un quart de la dette du pays.

A titre de comparaison, les 27.000 personnes qui seront exclues du chômage le 1er janvier 2015, représentent une économie de 51 millions."


Extrait d'un mail du Collectif "Dites33!"