21.2.12

[vive les pompiers!]

(photos : sudpresse)

Et ici c'est un vivat sans bémol! Car il semblerait que contrairement aux affirmations de la réaction, la grève, la détermination et l'action portent toujours leurs fruits!
Rien n'est joué mais voilà que l'on parle d’exception, que l'on peut sentir l'hésitation dans le camp d'en face.
Les pompiers une fois encore à l'avant-garde montrent l'exemple.

Dans ce monde inversé où l'on sacrifie en priorité les solutions que sont l’éducation, le bien-être et la santé, les services publics et concrets à la collectivité ou la culture.
Où les premiers visés sont les plus faibles, les moins aptes à défendre leurs droits comme les anciens, les malades et les plus jeunes.
Où les véritables héros au quotidien que sont les pompiers sont méprisés et devraient eux aussi payer pour la crise de la finance?! Mauvaise nouvelle pour les marchés-qu'il-faut-rassurer, les pompiers eux ont quelques moyens pour se défendre, nous défendre et nous protéger de ces pyromanes antisociaux.
Imposons l'imposition réelle des grandes entreprises et une répartition démocratique des bénéfices engrangés par le capital!
Et profitons de l’occasion pour en finir avec lui?