10.1.06

[la femme est l'avenir de la femme!]

C’est à Freda Josephine McDonald aka Princesse Tam-Tam aka Joséphine Baker d’ouvrir officiellement cette série « la femme est l’avenir… »

Non pas une de ces battantes qui pullulent le libre marché mais bien une survivante et une résistante aussi !
Née dans les quartiers pauvres de St-Louis en Nouvel Orléans, ceux là même où aujourd’hui les descendants des siens n’attendent plus l’aide promise pour reconstruire les quartiers dévastés par Katarina.

Survivante, car comme les descendants des siens elle dut, sa vie durant, affronter les discriminations, le racisme et bien sûr le sexisme : deux préjugé pour le prix d’un, je vous emballe ou c’est pour consommer de suite ? Ce qui ne l’empêchera pas de tracer son chemin jusqu’à Paris où, créant le scandale à la banane, elle deviendra la première star internationale de couleur. Vérifiez vos livres d'histoire blanche: entre Cléopâtre et Joséphine pas une seule trace noire!

Quand la seconde guerre mondiale éclate tandis que l’hexagone collabore, elle devient agent de liaison de la résistance française, tout simplement !
Elle ne délaissera jamais la scène et se consacrera aux causes qu’elle défend comme la lutte pour les droits civiques aux USA et adoptera un nombre impressionnant d’enfants de toutes origines. Histoire de démontrer que le racisme est un non-sens.
On cite souvent son amitié avec De Gaule mais on omet régulièrement de signaler celle qu’elle entretenait avec la révolution cubaine et Fidel Castro.

Trop noire pour être blanche, ce qui lui permit de danser nue sans que le scandale n’aie d’autre effet que la publicité et trop proche du blanc et de ses phantasmes racistes pour les noirs. Et trop sexy que pour inspirer le respect des hommes comme des femme et des féministes? Elle mourra en 1975, épuisée par une vie passionnante autant que passionnée, mais aussi par un gouffre financier et une santé fragile.
S'il existe une Grande Dame c’est elle !

Écouter et voir  Joséphine Baker