10.8.16

[Trumpopov]

"The Lunatics (have taken over the asylum)" The Fun Boy 3 (1981)*

Si vous le ne saviez pas encore, pour nos amis États-uniens cela ne fait aucun doute : les mails publiés par wikileaks qui démontraient, entre autre, le parti pris du parti démocrate en défaveur de Bernie Sanders, sont en fait une manœuvre des services secrets Russes! Effectuée à la demande personnelle de Poutine, cela va sans dire. Le but? Favoriser "leur" candidat, c'est à dire Trump.
Oui, ils en sont là : Trump est le candidat des Russes...

Mieux, au pays de la liberté, ce qui faisait récemment la une était une déclaration du candidat de Moscou qui montre que "Trump ignore que la Russie a envahit l'Ukraine en 2014"!

En effet, il faut le relire plusieurs fois pour réaliser et mesurer le degré de russophobie et d'aliénation à une narrative surréaliste qui règnent actuellement outre-atlantique.
Oublié Maidan et sa récupération par l'extrême droite antisémite, avec la bénédiction et l'appui de l'Europe et de l'OTAN? Oublié les Mac Cain et autres BHL s'exhibant à Kiev avec des assassins nazis notoires? Alors qu'en Ukraine, l'OTAN agit aujourd'hui à quelques centaines de kilomètres de Moscou, ce serait la Russie qui aurait "envahit l'Ukraine"?! Voilà que l'Histoire se réécrit en live and direct sous nos yeux ébahis.

Autant il semble nécessaire de rappeler à certains qui s'emballent qu'un milliardaire ne peut, par définition, être un candidat "anti-système", autant il importe de rappeler à d'autres que la Russie ne se résume pas à Poutine, ni même à son gouvernement.

Les Russes -malgré leurs innombrables défauts, allant du dopage des handicapés à l'interdiction des petites culottes (1)- ont une "qualité". Une particularité rare pour une puissance militaire et nucléaire : celle d'avoir souffert et de souffrir encore, à un point qu'il est difficile d’imaginer ici, de la guerre. Chez eux, sur leur territoire, avec des pertes civiles et matérielles qui défient l’imagination. La Shoah et ses six millions de victimes provoquent vertige et effroi, que dire alors des plus de vingt-cinq-millions de Russes(2) assassinés par les nazis? Pas une famille n'est épargnée, c'est plus qu'un souvenir, c'est un sentiment vivant au quotidien.

Au regard de l'actualité c'est une providence, car c'est ce qui explique probablement la retenue de la Russie alors que l'OTAN n'en finit plus d'aligner les provocations à ses frontières directes. Imaginez un instant l'attitude des USA si l'armée Russe manœuvrait au Mexique ou au Canada? Nous serions déjà des atomes.

En face, pas ici mais en Amérique du Nord, ce n'est pas -du tout- le cas. Mise à part la guerre de sécession qui était une affaire interne, nos alliés ne se sont jamais pris la moindre petite invasion, ni même une bombinette au napalm, à fragmentation, au phosphore et encore moins nucléaire (3). Bombes qu'ils ne se sont pas privé de balancer à tort et à travers sur tant de lieux exotiques et/ou socialisants.

Qu'y faire? Déjà ne pas se laisser berner ni manipuler. Ensuite le faire savoir aux élus et non-élus qui gouvernent, et aux médias complices de cette mascarade morbide.
Et surtout : (se) mobiliser, car -quand on mesure le degré de schizophrénie, de déni de réalité, voire de démence sous cocaïne qui règne parmi nos "élites"- il apparaît que le désarmement nucléaire n'a jamais été aussi nécessaire et urgent.



(1) Un sommet fut atteint avec la prétendue "interdiction des petites culottes". En fait l'interdiction visait uniquement les sous-vêtements pour femmes contenant moins de 6% de coton, vu les nombreuses infections et maladies provoquées par les matières synthétiques.
Par contre, interdire l'ensemble d'une équipe para-olympique sous prétexte que quelques-uns seraient dopés, montre à la fois la bassesse de l'occident et l'intensité de sa russophobie. 
(2) Dont une majorité de civiles.
(3) Pour rappel, Pearl-Harbor est situé à Honolulu et le "9/11" n'est pas une invasion.
(*) ex-"Specials".

Sur le même thème : Ukraine, quand l'Occident joue avec le feu nucléaire.  

8.8.16

[devinette 2]


http://www.rtbf.be/auvio/detail_jt-19h30?id=2131066

Sauras-tu deviner quel pays la commentatrice, coquine et joueuse, omet quand elle évoque les différentes nations du Nord qui bombardent les intégristes salafistes et autres en Syrie?  Le reportage commence à la 21eme minute.

Petite indice pour t'aider :
Il s'agit d'un seul pays, celui qui intervient depuis septembre 2015 et a ainsi provoqué le recul de daesh et ex-al nosra, entre autres.
Jusque là les intégristes ne cessaient d'avancer malgré les bombardements et interventions de la "coalition anti-EI" qui regroupe 18 pays riches et puissants, dont le notre...Étrange, non?

3.8.16

[devinette]


Devinette : En observant attentivement cette illustration, sauras-tu deviner pour qui CNN voudrait que les États-uniens votent? (clique l'image pour l'agrandir)

Note : Il ne s'agit pas d'un montage, voici l'illustration et son article sur CNN.